Binance : le BUSD fait les frais de la pression réglementaire

Face à la pression du régulateur américain, les investisseurs ont massivement retiré le BUSD de Binance en l’espace de 24 heures. Or ce stablecoin constitue 18% des réserves du géant des cryptomonnaies.

Nouveau coup de pression pour Binance

Le géant des cryptomonnaies connait une hausse des retraits du stablecoin Binance USD (BUSD) de sa plateforme, depuis que la société émettrice de ce stablecoin, Paxos, a reçu l’ordre du régulateur américain de ne plus émettre ce jeton. Selon les données de la plateforme spécialisée Nansen, Binance a enregistré 788 millions de sorties nettes du BUSD de sa plateforme en l’espace de 24 heures, résultant de sorties de 2,7 milliards de dollars contre 1,97 milliard de dollars d’entrées.

Secousses attendues

Pour autant, cette situation pourrait bien secouer la première plateforme d’échanges mondiale de cryptomonnaies, et par là même tout l’écosystème. Pour rappel, un stablecoin (ou cryptomonnaie stable) est un crypto-actif (ou actif numérique) qui est arrimé à une monnaie fidiciaire comme l’euro ou le dollar. Un stablecoin peut aussi être adossé à d’autres actifs (comme par l’exemple l’or). Ici, le BUSD est un stablecoin garanti par le dollar américain (USD).

“Conséquences importantes”

Lundi, le département des services financiers de New York (NYDFS) a ordonné à la société Paxos de cesser d’émettre le BUSD “à la suite de plusieurs problèmes non résolus liés à la surveillance par Paxos de sa relation avec Binance”, sans donner plus de précisions. Selon le Wall Street Journal, le gendarme boursier américain (la SEC) considère que le BUSD devrait être considéré comme un titre financier, devant ainsi être enregistré en tant que tel par la société.

Le patron de Binance, Changpeng Zao (CZ), a déclaré sur Twitter que si le BUSD est considéré comme un titre par les tribunaux, cela aura des conséquences importantes sur la façon dont le secteur des cryptomonnaies va se développer (ou ne pas se développer) dans les juridictions concernées.

Paxos a annoncé qu’elle cesserait d’émettre ce stablecoin dès le 21 février. Pour autant, le BUSD restera “entièrement soutenu par Paxos et remboursable aux clients au moins jusqu’en février 2024”, a déclaré lundi la société. Les clients de Paxos, nouveaux et existants, pourront racheter leurs fonds en dollars américains ou convertir leurs jetons BUSD en Pax Dollar (USDP), un stablecoin réglementé adossé au dollar américain, également émis par Paxos Trust.

CZ a déclaré que la décision de la SEC aura un impact sur l’écosystème et que la poursuite des retraits massifs de ce jeton pourrait bien faire tanguer la plateforme d’échanges.

Source

➡️ Découvrez CHAT GPT en français !

❤️ Soutenez Crypto Facile
en utilisant nos liens d'inscription à CRYPTO.COM, COINBASE, COINHOUSE et BINANCE
 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.