Le Bitcoin : une révolution monétaire pour restaurer des principes oubliés

Ferghana Ziari, interviewé pour le journal du corps, s’intéresse au Bitcoin depuis 2014-2015. Il a approfondi ses connaissances en économie autrichienne pour les théories monétaires. Au début, il considérait le Bitcoin comme une arnaque ou une pyramide de Ponzi. Cependant, il s’est rendu compte que c’était un outil potentiellement révolutionnaire pour reproduire ou restaurer des principes monétaires que nous n’aurions peut-être jamais abandonnés.

La spéculation, un acte consubstantiel à l’action humaine

La spéculation est un acte consubstantiel à l’action humaine. Elle est consacrée à fluidifier les transactions et à rendre le marché beaucoup plus liquide. Retrouver des principes monétaires de qualité est l’objectif de Ferghana Ziari. La spéculation peut aider à atteindre cet objectif. Elle est un jeu de l’esprit avec des balles réelles.

Le Bitcoin, un actif à part entière dans son portefeuille

Ferghana Ziari achète des cryptomonnaies depuis deux ans. Le Bitcoin est un actif intéressant pour lui, il le place régulièrement en fonction de ses revenus. Il est curieux et il préfère investir dans le Bitcoin plutôt que dans d’autres cryptomonnaies.

Bitcoin et la France

Ferghana Ziari ne pense pas que le Bitcoin soit encore populaire en France. Le monde est dominé par une doctrine économique appelée le Keynesianisme. Cette dernière considère que la monnaie est nécessairement une fonction régalienne, attribuant parfois à la monnaie une fonction inflationniste qui pour Ferghana Ziari est une hérésie. La fonction de la monnaie est d’être un instrument d’échange, d’unité de compte, de réserve de valeur, et éventuellement de contrôle de populations, mais pas une fonction de taux d’inflation. En effet, cette dernière dénature la notion même de monnaie.

Le Bitcoin : une alternative au troc et une réserve de valeur

Le Bitcoin est un instrument qui facilite les échanges et permet de fluidifier les transactions. Il est une alternative au troc. Il permet également d’apporter une réserve de valeur à l’épargnant. Dans un monde où les préjugés conduisent à assigner la monnaie à une fonction de taux d’inflation, le Bitcoin est une innovation intéressante pour se prémunir contre ces préjugés.

Conclusion

Ferghana Ziari est convaincu que le Bitcoin est un outil potentiellement révolutionnaire. Il est investi dans les cryptomonnaies depuis deux ans et considère que le Bitcoin est un actif intéressant pour son portefeuille. Contrairement à la doctrine économique dominante, il pense que la monnaie doit avoir pour fonction première d’être un instrument d’échange, d’unité de compte et de réserve de valeur. Le Bitcoin est une innovation permettant de restaurer les principes monétaires de qualité.

Source : Journal du Coin | Date : 2021-09-08 18:00:01 | Durée : 00:15:37

➡️ Découvrez CHAT GPT en français !

❤️ Soutenez Crypto Facile
en utilisant nos liens d'inscription à CRYPTO.COM, COINBASE, COINHOUSE et BINANCE
 

Journal du Coin

Voir toutes les vidéos

29 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je n'ai pas un jugement mais une constatation on veut adopter une monnaie que celle actuelle tout à fait d'accord sur le principe mais voilà quand je cherche à acheter du Bitcoin je tombe toujours sur des sites non français il y a bien binance qui traduit mais pas tout donc limité qui dit limite dis frontière

  • Comme toujours des interviews de qualité. J'aime la retenue dans les paroles de Ferghane Azihari, on sent qu'il ne veut pas induire en erreur, le genre d'homme à qui je donne 100% de ma confiance en 5 minutes de discussion.

  • Bonjour, j'ai beaucoup de mal à imaginer une adoption du bitcoin.
    Pour moi il y a aujourd'hui un problème, c'est la preuve de travail alors qu'il existe des alternatives.
    J'ai l'impression d'une majorité des écologistes refuseront une monnaie qui consomme autant de ressources. De plus on commence à voir les limites planétaire, ce qui devrait augmenter le nombre d'écologistes dans l'avenir.

  • les gens racontent trop de conneries, c'est bien enrobé mais le fond c'est juste un discours dogmatique, la crypto c'est avant tout une technologie, les états ne laisseront jamais une monnaie qu'ils ne contrôlent pas, autrement c'est la fin des états…

  • En désaccord avec le volet sur la spéculation. Il y en a deux types : celui qui comprend le produit et qui investit, en espérant que ça fonctionne. Et celui qui ne comprend pas le produit, mais espère simplement que quelqu'un d'encore plus idiot que lui rachète plus cher. Il y a de fortes chances que la plupart des bitcoiner sont dans la catégorie 2.

  • Vous auriez du m'inviter, je connais la réponse à savoir si Orwell va gagner ou pas. Platon l'explique parfaitement dans ''La République', La Gnose aussi, chrétienne comme juive, la tradition musulmane et les vedas indiens idem. Tous se recoupent. Oui Orwell est en train de gagner en ce moment… Et quand sa Victoire sera pleinement validée, d'ici quelques années à la fin de cette décennie. Alors c'est à ce moment précis qu'il chutera. ''Et les premiers seront alors les derniers'' C'est toujours le même principe psychologique, de croyances et de Quête de Contrôle Absolu, qui revient au cours de l'Histoire humaine, et créé Exactement les mêmes effets pour la même perpétuelle conclusion. Genghis Khan, César, N.O.M… Ils n'y arrivent jamais fondamentalement, et les financeurs de ce Monde le savent parfaitement, leurs vassaux politiques, etc, sont plus rarement informés. Ils sont comme une Bête blessée mortellement qui se vide de son sang, et avant de pousser son dernier cri se débat dans tous les sens sans plus aucune règle ni principe, tentant d'emporter dans sa mort toute personne qui lui a porté de l'intérêt et lui ressemble. ils sont comme une Vague, un Algo, ça casse toujours avant de retrouver un Calme plat, Platonique Lol. Donc aux vues de la rétention d'informations des Elites, sur le fait que les évolutions technologiques depuis 100 ans et Nikola Tesla, sont gardées au chaud exclusivement pour leurs recherches Cybernétiques, Spaciales et d'armement. Ils en laissent des miettes aux peuples avec des écrans plasma eT autres babioles… Après 2030 quand toute cette Data va être enfin partagée ouvertement et utilisée dans tous les domaines de la Société pour l'intérêt collectif. Alors au minimum, le principe des Cryptos assumera l'échange monnétaire sur la planète, eT il y a plus a parier que cela évoluera vers un actif encore plus vertueux. En attendant, Serrez les fesses, cette décennie est celle que les chrétiens appellent L'Apocalypse, ça Swingue déjà pas mal, mais ça va Pumper To the Moon, à un niveau qui dépasse Très Largement nos imaginaires. Amen

  • Bien sûr que j'aime le croire, mais tous les wallets sont publics. Si mon wallet btc leak tous le monde peut connaître mes transactions ; en particulier les institutions centralisés comme les banques centrales, les établissements de crédits, etc. N'est-ce pas un pas vers une société de contrôle ?
    En ce moment je doute vraiment sur la liberté que promet le btc et les cryptos en général.
    Même si encore une fois j'aimerais vraiment y croire.

  • Vous défendez la liberté en défendant le capitalisme. Je vous rappelle que c’est bien ce capitalisme débridé qui nous mène là ou nous sommes aujourd’hui. Le capitalisme de surveillance ça se nomme. Bitcoin est une autre alternative , décorrélé de ce vieux catéchisme soit disant libéral..

Journal du Coin

Sentiment du Marché

Latest Crypto Fear & Greed Index

Cours du BITCOIN